Menu Fermer

Les alternatives au pétrole

Le pétrole est une matière première qui constitue l’un des fondements de l’économie mondiale à l’origine de la majorité des carburants, mais aussi de l’industrie plastique. Toutefois, cette ressource n’est pas inépuisable et est à l’origine de nombreuses polémiques. En effet, on dénonce son impact environnemental notamment sur les émissions de gaz à effet de serre ou encore la pollution causée par les rejets de dioxyde de soufre. L’extraction pétrolière provoque des effets néfastes sur notre écosystème mais aussi sur notre santé. En effet, le pétrole peut s’avérer, sous certaines formes, un produit cancérogène.

Tous ces effets négatifs conduisent à se questionner sur les alternatives au pétrole. Quelles sont les ressources qui peuvent remplacer, à terme, cette ressource devenue presque indispensable au fonctionnement de l’économie et même de notre société ?

Quelles alternatives au pétrole ?

Il existe plusieurs types de ressources énergétiques qui peuvent palier une pénurie de pétrole.

Les biocarburants :

Le biocarburant, produit à base de matériaux organiques, d’origine végétale ou animale constitue une alternative potentielle aux ressources pétrolières. La source d’énergie de ce carburant est générée par un système de combustion.

Les huiles et alcools, utilisées dans les moteurs peuvent être utilisées en complément des énergies d’origine fossile.

  • Ethanol ou bioéthanol : composé de blé (36%), de mais (20%), de betterave (33%), canne à sucre (2%), résidus viniques (7%), matière cellulosique (2%)
  • ETBE (Ethyl-tertio-butyl-éther) : Cette alternative au pétrole provient du mélange entre l’éthanol et l’isobutène
  • Bioessence de synthèse : hydrotraitement d’huiles
  • Biobutanol : Utilisé à l’état brut dans les moteurs à essence comme combustible
  • Ethanol d’origine cellulosique
  • Méthanol : Toxique, cet alcool composé de méthane est utilisable par addition au gasoil
  • Le biodiesel, est un dérivé d’huiles usagées, graisses animales ou plante oléagineuses

L’électricité :

Les véhicules électriques sont, de plus en plus, des alternatives aux véhicules qui consomment des produits issus de l’exploitation de pétrole. De manière partielle ou totale, les concessionnaires sont de plus en plus nombreux à proposer ce type de véhicules.

Il existe deux modes de fonctionnement :

  • Moteur par batterie
  • Moteur thermique

Le moyen le plus utilisé pour les véhicules électriques est le moteur par batterie. Rechargeable soit de manière interne soit externe, par le branchement d’un câble.

L’hydrogène :

Gaz utilisé dans le fonctionnement des piles à combustible, l’hydrogène sert comme source d’électricité pour les moteurs électriques. La transformation du gaz à l’état liquide permet d’éviter les rejets et donc la pollution.

L’air comprimé :

Ce phénomène prend effet grâce à l’énergie mécanique qui est générée par des pistons :

  • L’aspiration
  • La compression
  • La détente
  • L’échappement

Ce type de moteurs constitue une alternative 100% viable et écologique car elle ne nécessite pas de carburant.

Comment faire pour limiter le pétrole ?

Pipe, Déposé, Pétrole, Station, Pompe, Voyage

Toutes ces alternatives au pétrole sont des moyens, à terme, de s’inscrire dans une logique écologique et de réduire considérablement l’impact négatif sur l’environnement. Chacune comporte des aspects positifs et négatifs non négligeables.

Toutefois, le développement durable s’inscrit dans une logique qui repose sur 3 piliers. Dans un environnement viable, vivable et durable et l’aspect politique et économique permet difficilement de s’inscrire dans une logique post-pétrolière.

Pour crédibiliser ce changement, ces alternatives doivent être crédibles et accessibles à moyen terme. Les études montrent que le pétrole n’existera plus d’ici une cinquantaine d’années. Ce changement de vie concernera le monde entier, que ce soit les pays développés, les pays en voie de développement ou encore les PMA.

Les alternatives au pétrole sont donc un sujet plus que jamais d’actualité, et doivent être pris en compte pour pouvoir changer notre mode de vie et s’inscrire dans une logique de développement durable.

Posted in Environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *