Menu Fermer

La surconsommation

L’empreinte écologique

Pour commencer, l’empreinte écologique mesure la bio productivité de ce que nous apporte la Terre qui est nécessaire pour pouvoir produire ce que nous consommons ainsi que pour englober les déchets que nous produisons.

C’est en autre un outil qui permet de mesurer la pression qu’exerce l’Homme sur la Terre tant pour les déchets que nous produisons et que la Terre met à absorber.

En quelques chiffres, l’Homme à utiliser environ 50% de ressources en plus de ce que notre Terre peut nous donner. C’est comme si nous avions une deuxième Terre à notre disposition alors que nous n’en avons qu’une seule.

L’empreinte écologique est calculée par habitant et est donc référencée par pays, nous pouvons donc savoir qui sont « les mauvais élèves » et donc savoir pourquoi nous consommons plus ici que là.

La surconsommation est-elle liée à la dégradation de l’écosystème ?

L’arrivée de la technologie n’y est pas pour rien, en effet l’homme à plus modifier son écosystème au cours des 50 dernières années que tout au long de son histoire. Notre écosystème subit alors des dégradations. Certains scientifiques démontrent même que cette dégradation a déjà un impact négatif sur la santé d’un humain. Notre santé pourrait être alors plus que touchée au cours des prochaines années à venir si l’on voyait une dégradation encore plus flagrante.

Malgré tout, l’avancée de certaines recherches comme pour le domaine médical, est une conséquence de la dégradation, si nous pouvons aujourd’hui soigner certaines maladies c’est grâce à ce que nous avons dégradé mais nous subissons aussi le revers de celle-ci.

Le changement climatique est un facteur clé de notre écosystème et nous voyons donc, comme par exemple avec l’arrivée de certaines espèces en Europe ou encore l’extinction de certaines espèces, tant dans la faune que dans la flore, que celle-ci est en train de changer négativement pour l’Homme.

La croissance démographique, crise de surconsommation

Commençons avec des petits chiffres, la population ne cesse de croitre et est passée de 1 milliard en 1800 à plus de 7 milliards en 2019. Selon une étude celle-ci pourrait atteindre le chiffre de 10 milliards d’ici 2050.

Plantation, Jardinage, Fleurs, Plantes, Jardin

Celle-ci est un facteur clé de la surconsommation, en effet la population est concentrée mais commence à se dérégler. Nous pouvons voir qu’en Asie, la surconsommation est forte, dû à sa grande population. En effet la consommation alimentaire et naturelle en Asie est trop faible pour son nombre d’habitants et doit donc importer des produits du monde entier afin de subvenir aux besoins.

Pour finir, si l’Afrique est un contient très vaste et où la productivité peut être dense, celle-ci n’est pas épargnée par la surconsommation. Celle-ci devrait voir sa consommation alimentaire multipliée par 5 pour pouvoir subvenir à l’ensemble de ses habitants.

Le « jour du dépassement » ou de la surconsommation

Le jour du dépassement est la date où l’Homme consommera l’ensemble des ressources naturelles que lui offre notre Terre, en comptant les cultivations mais aussi les fôrets et l’alimentation venue de la mer.

Cette date est calculée par une ONG américaine (Global Footprint Network) et se base sur la capacité de régénération de notre écosystème dont nous avons parlé précédemment.

Ce délai se réduit au fur et à mesure. L’année dernière nous avons constaté que cette date était le 29 Juillet. Alors que cette année, celle-ci tombera, en France, le 14 Mai. Cette date varie selon les pays mais reste tout de même en constante baisse.

Posted in Changer de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *