Menu Fermer

L’impact de l’économie circulaire sur l’environnement

De nombreux termes sont établis au sein de notre préoccupation environnementale mais nous ne savons pas toujours ce que cela signifie. Par exemple, l’économie circulaire, c’est quoi ?

L’économie circulaire, c’est quoi ?

L’économie circulaire est la prise de conscience des ressources limités de la planète. Cette notion prend en compte la génération de nouveaux emplois durable et surtout non délocalisable. Cette économie circulaire est une économie verte, c’est pour ça que les enjeux de cette économie sont à la fois environnementaux, économique et sociaux.

La transition vers l’économie circulaire

La transition dans cette économie circulaire nécessitera une certaine progression dans certains domaines :

  • L’éco-conception : c’est-à-dire la prise en compte de la durée, le cycle de vie d’un produit et sa conception par rapport à son impact sur l’environnement.
  • La durabilité de l’approvisionnement : ce sont les extraction et l’exploitation qu’il faut prendre en compte par rapport à leurs impacts environnementaux et sociaux des ressources.
  • L’économie de la fonctionnalité : dans cette économie il faudra tendre sur l’utilisation des services plutôt que la vente de biens.
  • La prévention, la gestion et recyclage des déchets : c’est la réinjection et l’utilisation des déchets en les réimplantant dans le cycle économique.
  • L’allongement de la durée d’usage d’un produit ou service par le recours de la réparation, par la vente de produits d’occasion ou encore le réemploi et la réutilisation.
  • La consommation responsable : c’est prendre en compte les impacts environnementaux et sociaux dans les étapes du cycle de vie du produit dans les choix d’achat, quelque soit le secteur du client (privé ou public).
  • L’écologie industrielle : C’est l’optimisation des ressources sur un territoire en mutualisant les acteurs économiques, les flux économique, d’énergie d’eau ou encore les infrastructures.

L’économie circulaire ne correspond pas à un seul secteur d’activité et ne se limite pas à la fin de vie des déchets. L’enjeu est d’intégrer l’économie circulaire de manière globale et transversale dans toutes les activités ainsi que dans les politiques publiques.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.« 
Lavoisier, 1789

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

La transition vers une économie circulaire en France, se fait par la mise en place de règlementation progressive par la mise en place d’incitations adaptées mais aussi par la contrainte.

C’est surtout le cas avec les schémas de REP (responsabilité élargie du producteur) en visant la contrainte par son internalisation, avec les déchets de producteur pour ne pas faire peser la responsabilité essentiellement sur les épaules du consommateur.

En 2015, une proposition a été présenté, celle-ci contient des plans d’actions se déclinant en une série d’actions et de mesures qui seraient déployées fin 2019. Et des propositions de législations sur le recyclage et les déchets se verront mettre en place.

Les leviers permettant à l’économie circulaire de se développer ressortent de la vie politique, autant que des incitations économiques que par l’innovations et des ruptures technologiques. Cette économie tend à ce que nous repensions entièrement nos modèles de croissance dans leurs globalités.

Enfin ce développement est nettement freiné par des blocages sociaux et culturels qu’il faudrait appréhender de façon plus objective. La stimulation de la demande de la matière ainsi que des produits serait nécessaire afin de la rendre plus attractif pour les agents économiques.

Pour conclure, le plastique recycler sera mis en place une fois que les consommateurs seront en mesure d’intégrer les aspects, le touché et côté esthétique.

Posted in Changer de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *